La Trisomie 21

Un poème touchant et émouvant
L’auteur retrace la difficulté des enfants
 Hors normes à s’intégrer dans un monde
Souvent 
« méchant »

Les mal nés

Ils n'ont rien demandé à  personne
Ils sont là dans ce monde, où tout se raisonne
Ils regardent la vie comme vous et moi
Mais les gens ne les voient pas
Oui, ou alors, ils les regardent avec dégoût !
En pensant qu’ils ne sont pas comme nous.

Les mal nés

Pensent-ils que ce sont des êtres à part ?
Ils n'ont rien à cacher quelque part.
Au contraire, ils ont beaucoup à donner.
Bien plus que certains ne peuvent l’imaginer
Sont-ils des enfants de mauvais augure ?
Oui, je sais, vous voulez des enfants sur mesure.

Les mal nés

Mais êtes-vous là, le soir dans leur noir ?
Quand ils ont peur et qu'ils pleurent sans espoir ?
Qu'ils parlent seuls, sans savoir pourquoi.
Ce ne sont que des êtres humains comme vous et moi.
Ils n‘ont besoin que d’amour et d’affection
Et cela au fil de toutes leurs saisons.

Les mal nés

Mais, n'ont ils pas de secrets
Que vous et moi ne comprendrions jamais
Dans leurs handicaps rien ne leur échappe.
Vos comportements sont comme des chapes
Ils arrivent à comprendre et analysent vos regards
Seulement en vous voyant, cela sans nul hasard.

Les mal nés

Pour certains d'entre eux un regard suffit
Rien qu'en vous regardant ils ont compris !
Une lumière illumine leurs cœurs d'enfants
Même si parfois ils ont déjà plus de 40 ans.
C'est peu je sais mais cela peut raviver leur cœur
"Toujours remplis de joie" Avec le bonheur.

Les mal nés

La musique, les jeux, est pour eux
Quelque chose de naturel et de merveilleux
Alors que nous, nous cherchons toujours
D’autres plaisirs construits dans des tours !
Mais sommes-nous contents ?
Où donc est parti notre cœur d’enfant.

Les mal nés

C'est simple, donnez-leur de l'amour, c’est évident
Ils ne vous le rendront pas en argent ! Pourtant
Ils vous le rendront d'une autre façon.
Car personne, ô non personne en cet horizon
Vous aime, comme ils vous aimeront dans leur cœur.
" Abreuver d'amour et de joie" voilà le vrai bonheur.

Les mal nés

Essayer seulement de les comprendre
Sur cette terre, il reste tant à attendre
Je sais ce n'est pas du ressort de tout le monde
Que voulez-vous que je vous réponde ?
Ils ne vous demandent rien, ils sont bien
"Alors comprenez tendez-leur votre main.

Les mal nés

Ils aiment la vie, leur famille, leur entourage !
Ne venez en rien les déranger, tourner leur page
Sinon sans le vouloir, vous les traumatiserez !
"Et vous réussirez à les faire pleurer"
Ils sont dans leur monde, bien innocents
Pour eux, vous n’êtes que des passants.

Auteur Pierre Casanova

18/03/2003 Poème extrait du recueil
© Voyage au cœur d’une âme meurtrie ©

 Merci à toi Pierre Ange de m’autoriser à le publier


Un copyright protège ce  poème

Retrouver les poésies de Pierre Ange sur ses sites